Certification RE 2020

Une maison neuve confortable, respectueuse de l’environnement et économe en énergie, aux performances optimisées : telles sont les garanties offertes par votre constructeur de maison RE 2020 à Mulsanne (Sarthe).

Ne parlons plus de maison BBC, RT 2012…c’est fini….

Aujourd’hui place à la Réglementation Environnementale 2020 (RE 2020) applicable à tous les Permis de Construire déposés à partir du 1er janvier 2022, vise à engendrer des dépenses énergétiques réduites, selon un principe constructif innovant. Cette réglementation détermine les règles à respecter afin que votre maison RE 2020 consomme encore moins que la précédentes normes BBC et RE 2012 pour se chauffer en hiver, se rafraîchir en été, s’éclairer et produire l’Eau Chaude Sanitaire (ECS).

Les exigences de la RE 2020 ont amené nos équipes techniques à mettre en place des règles de construction performantes et innovantes, afin d’optimiser et de maîtriser au mieux les dépenses énergétiques de nos maisons neuves.

 

constructeur de maison RT 2012 à Toulouse

La maison doit respecter 3 critères liés à sa performance énergétique :

  • Le Bbio

Toujours là pour définir le niveau de performance de l’enveloppe du bâtiment. Son seuil maximal va imposer une performance de l’enveloppe en moyenne 30% supérieure à celle connue en RT2012 avec des modulations.

  • Le Cep

C’est la consommation en énergie primaire du bâtiment prenant en compte 5 usages : le chauffage, l’éclairage, la ventilation, la production d’eau chaude sanitaire et le refroidissement.

  • Le Cepnr

C’est un Cep pour lequel les consommations en énergies renouvelables sont prises à zéro. Par exemple, le bois étant considéré comme énergie renouvelable, la consommation de la partie de la maison chauffée au bois sera considérée nulle dans cet indicateur. Il en est de même pour les énergies renouvelables, dont le photovoltaïque, autoconsommée par la maison.

Cet indicateur va favoriser le développement du poêle à granulé. Il va compliquer celui des panneaux rayonnants électriques s’il n’y a pas d’énergie renouvelable autoconsommée.

La maison doit respecter 1 critère lié à son confort d’été : le DH pour « Degré-Heure » d’inconfort

Cet indicateur cumule sur une année, le dépassement (en degré) et la durée (en heure) par rapport à la température limite d’inconfort fixée à 26°C.

Prenons un exemple concret : si la température intérieure est de 30°C pendant 2h, on obtient 8 degrés heure d’inconfort (4°x 2 heures).

Il existe deux seuils pour le DH : un seuil bas fixé à 350 et un seuil haut fixé à 1250.

En dessous de 350, la maison est jugée confortable en été. Entre 350 et 1250, l’inconfort en été de la maison est jugé tolérable. Toutefois, le dépassement du seuil bas entraine une consommation forfaitaire de climatisation. Cela va pénaliser les deux Cep, même sans climatisation installée. Au-dessus de 1250, la maison est jugée non conforme et on doit revoir sa conception.

Cet indicateur DH va encourager l’utilisation de solutions passives type volets roulants pilotés ou brasseurs d’air.

La maison doit respecter 2 critères liés à sa performance carbone

  • Indicateur carbone Energie « ic énergie »

Cet indicateur correspond à l’impact carbone de la consommation d’énergie de la maison sur sa durée de vie estimée à 50 ans. La RE2020 sonne donc la fin du gaz pétro-sourcé, pour une énergie plus décarbonée : l’électricité, le bois.

  • Indicateur carbone Construction « ic construction »

Cet indicateur correspond à l’impact carbone des produits de construction, de leur fabrication à leur fin de vie pour une durée de 50 ans. Cet indicateur va encourager l’optimisation des modes constructifs, faire accélérer nos partenaires industriels sur la réduction de l’empreinte carbone de leur matériaux et matériels, favoriser l’utilisation de produits biosourcés.

Pour répondre à cette nouvelle norme, nous avons adapté notre mode constructif pour des maisons encore plus performantes. Nous avons garder notre isolation que nous utilisions dans nos maisons RT 2012 et qui nous permettait d’avoir des maisons 20 à 30 % plus performante que ce que préconisait cette norme et la nouveauté pour répondre à la RE 2020 est l’utilisation d’un bloc parpaing avec un isolant intégrés.

 

Pourquoi le choix du parpaing isolé et pas la brique?

C’est très simple, tout d’abord la parpaing isolé rejette 2 fois moins de carbone à sa fabrication que la brique. Ensuite le parpaing isolé est beaucoup solide que la brique, ce qui est un atout considérable quand l’on sait que la Sarthe est une des régions de France la plus exposée aux retraits gonflements des argiles.

Enfin le parpaing isolé a l’avantage d’être phoniquement plus performant que la brique.